Paris, le 1er Décembre 2017 – Adzuna, le moteur de recherche d’offres d’emploi en ligne, annonce aujourd’hui les résultats de son étude sur les divergences de recrutement entre les différents types d’entreprise (start-ups, PME et grands groupes) basée sur les 950 000 annonces référencées dans son moteur de recherche.

Les emplois en PME sont moins bien rémunérés que ceux en start-ups.

Les grands groupes représentent la catégorie qui paie le mieux, offrant 37,6k€ par mois contre 33,3k€ en moyenne nationale. Cependant, la taille de l’entreprise n’a pas forcément d’impact sur la rémunération. En effet, les start-ups paient mieux que les PME (34,6k€ contre 32,9k€), du fait qu’elles recrutent plus de diplômés de Bac+5 que les PME (22% contre 8%).

Les start-ups recherchent des candidats passionnés et les PME, des travailleurs organisés.
Toutes les entreprises semblent partager des valeurs communes à savoir l’autonomie (1ère qualité recherchée demandée dans 18% des offres d’emploi) le dynamisme et la motivation (en 2ème et 3ème position avec une présence dans 11% des offres chacun).
Cependant, il y a aussi des divergences en fonction de la taille des entreprises : si les PME valorisent la capacité à s’organiser (en 3ème position des compétences avec 17% des offres, les start-ups souhaitent des candidats « passionnés » et « force de proposition » (respectivement 21% et 16%).

Les grands groupes recrutent des BTS et DUT et les start-ups préfèrent les diplômés d’école de commerce.

Les grands groupes recherchent surtout des titulaires de BTS et DUT (25% des offres en font mention) mais aussi des Bac+5 (15% des offres). Les start-ups préfèrent, quant à elles, les diplômés d’école de commerce (22% des offres).
Enfin, les PME recrutent principalement des BAC+2 (23%) avec la plus forte proportion d’offres d’emploi pour les bacs pros et les CAP/BEP (respectivement 4% et 3%).
Toutefois il est à noter que plus de la moitié des annonces ne précisent pas les études requises pour postuler. On retrouve cette tendance notamment pour les start-ups et les PME où moins de 40% des offres font mention d’un niveau d’étude exigé. Cette caractéristique souligne l’importance donnée à l’expérience et aux compétences plutôt qu’à la scolarité suivie.

Les start-ups sont principalement concentrées en Ile de France.

La région Ile de France regroupe plus de la moitié des offres d’emploi issues de start-ups (59% des offres). Cela contraste avec les PME et les grands groupes qui ont des offres mieux réparties sur le territoire. On observe en effet par exemple que la région Rhône-Alpes propose quasiment autant d’offres en PME que la région Parisienne (17% contre 21%).

www.adzuna.fr

Par Adzuna